Le 07 Octobre 2012

Château de Versailles

 

 

 

Dimanche 7 octobre

Sortie au Château de Versailles réservée aux adhérents qui se sont inscrits préalablement. (complet)

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous Place Charles De Gaulle à Taverny. Départ 8h30 précise.

 

Prévoir VTS - Co-voiturage 10€/voiture

 

 

 

Le château du Roi Soleil

 

Samedi il pleuvait, lundi il pleuvait, et dimanche ? un superbe beau temps !


Nous avons profité de cette clémence pour visiter le château de Versailles et ses jardins.

La visite commence par le château, accompagnée d'une guide pour la découverte des Grands Appartements privés du Roi et de la Reine ainsi que l'Opéra, puis visite libre des autres parties du château dont bien sûr la célèbre galerie des glaces, pour se terminer l'après-midi par les jardins.

 

 

Le Bassin du mirroir commandé en 1702 par Louis XIV et réalisé dans l'esprit des fontaines de Le Nôtre accueille des jeux d'eaux musicales rythmés par les oeuvres de Rameau et de Lully.

 

 

La musique classique régne dans les jardins car il y avait les grandes eaux musicales (jusqu'au 28 octobre 2012) et nos déambulations sont accompagnées avec des airs de Jean-Batiste Lully, Jean-Philippe Rameau, Estienne Moulinié et Michel Corrette.

 

La journée se termine par le bassin de Neptune et la mise en eau des statues ornants ce bassin qui a été conçu et creusé en forme d'hémicycle ( comme les théâtres antiques ).

 

Un petit bijou de précision.

 

Pendule astronomique de Louis XV à Versailles.

 

 

 

Ci-dessous le commentaire trouvé sur le site dédié au château de Versailles dans la rubrique collection.

 

La pendule astronomique de Louis XV est doublement un chef-d'œuvre unique au monde. Son mécanisme fut réalisé par les horlogers Passement et Dauthiau en 1749 ; d'une très grande complexité, il permet à la pendule d'indiquer avec la plus grande précision l'heure, le jour, le quantième, le mois, l'année, les phases de lune, ainsi que les mouvements des planètes autour du soleil. C'est en 1753 que fut réalisé par Jacques et Philippe Caffiéri, bronziers, l'admirable boite rocaille de bronze doré destiné à contenir et mettre en valeur le précieux mécanisme. La pendule prit place alors dans le cabinet dit de la pendule, où elle se trouve encore aujourd'hui. Retirée lors de la Révolution, elle reprit sa place en 1833, par ordre de Louis-Philippe. G.M.

 

Vous voulez en savoir plus sur cette horloge nous vous invitons à regarder la vidéo en cliquant ici.

 

 

 

 

 

 


Réagir


CAPTCHA