Le 16 Décembre 2012

Balcons sur la Seine.

 

Le dimanche 16 décembre 2012.

 

Le rando club de Taverny laissera son empreinte dans la ville d'Herblay, avec une randonnée de 17 kilomètres et sans V.T.S..

Le premier rendez-vous est fixé à 08h30 Place Charles de Gaulle à Taverny, puis le second est à 08h50 à la gare d'Herblay.

 

Message de Danièle et de Dominique qui sont les organisatrices de cette randonnée : En cas de mauvais temps les glissades seront, elles aussi au rendez-vous, dans ce cas prévoyez vos bâtons de marche.

 

L’origine d’Herblay serait des plus anciennes et remonterait au temps de la domination romaine de la Gaule.

L’orthographe du nom d’Herblay a beaucoup varié au cours des siècles : il apparaît pour la première fois dans un diplôme de Pépin le Bref en 754 et est retranscrit différemment selon les historiens.

 

 

L’histoire d’Herblay est étroitement liée aux deux seigneuries ecclésiastiques : la Seigneurie de Saint Denis et celle du Chapitre de Notre Dame de Paris qui se partageaient jusqu’à la Révolution le droit de prélever la dîme, impôt en nature créé au VIIe siècle. Des traces de cette domination subsistent encore : l’ancienne place de la "Grange au Dîme" rebaptisée "Place de la Libération" ainsi qu’une cave voûtée d’ogives située dans le quartier du Val.
Jusqu’au XIXe siècle, les principales ressources d’Herblay consistaient en la culture de la vigne (voir les armoiries), l’agriculture et l’exploitation des carrières de plâtre et de pierre (certaines rues résonnent encore de cette origine)

Herblay a vu passer quelques personnages célèbres :
-  à la fin du XVIIe siècle, Etienne Fourmont, orientaliste érudit, membre de l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres,
-  au XIXe siècle, les écrivains Hortense Allart et Marie d’Agoult.
N’oublions pas Jean Leclaire, ancien Maire d’Herblay, et Pierre-Jules Soufflot qui ont beaucoup oeuvré dans le domaine social local.

 

 

Si vous êtes attentif vous pourrez voir son église du XIIe siècle de style gothique, bâtie sur l’emplacement d’une nécropole mérovingienne.
Dominant une boucle de la Seine, l’église Saint-Martin d’Herblay a été classée monument historique le 6 juillet 1925.

 

 

Les quartiers anciens de la ville ne manquent pas de charme : dessin sinueux des rues centrales, corniches décorées des XVIIIe et XIXe siècles, niches votives, portes charretières.
Signalons également l’existence d’un ancien château féodal devenu depuis 1951 "la clinique du Château". Quant à la Mairie actuelle, acquise en 1938 par la commune, elle faisait partie d’un domaine plus vaste dénommé "Château de l’Abbeville".

 

 

Si vous baissez les yeux vous pourrez peut-être voir le monde souterrain dont vous trouverez une photo ci-dessous et un complément d'information en cliquant ICI.

 

 

Le texte et les illustrations proviennent toutes du site de la ville d'Herblay.

 

Vous pourrez le voir dans son format originel en cliquant ICI.

 

 

 

 

Les Balcons de la Seine.

 

Les vingt neuf randonneurs ont bien appréciés la météo clémente en ce dimanche matin.

Le soleil est présent dès le début de cette belle randonnée et le parcours est très agréable même dans la partie urbaine.

La découverte de la ville est très intéressante et les commentaires des organisatrices bien détaillés.

 



Nous quittons Herblay pour passer dans la ville voisine La Frette sur Seine pour atteindre Cormeilles en Parisis ou naquit Louis Daguerre le 18 novembre 1787.

 

Il fut d'abord peintre, puis décorateur et contribua à réaliser des panoramas, puis avec l'aide de Boulon pour la réalisation du diorama il connut un grand succès.

 

Le diorama de l'église de Bry-sur-Marne est peint de cette façon mais je vous invite à lire la page suivante, qui est très instructive, en cliquant ici.

 

Daguerre fait la rencontre de Joseph Niepce, réalisateur de la première photographie en 1827, et leur association permet l'amélioration du procédé de Niepce avec les perfectionnements de Daguerre.

 

A la mort de Niepce, Daguerre continu le travail et ses travaux débouchent en 1837 sur la réaliser le daguerréotype qui le fait considérer comme l'un des inventeurs de la photographie.

 

Mais il temps de continuer la randonnée et la montée vers les hauteurs de Cormeilles nous permet d'avoir un point de vue sur Paris, la défense, Le Mont Valérien et la vallée de la seine.

 

 

De retour dans Cormeilles nous découvrons en passant une très belle rue : la rue Victor Hugo avec ces maisons en meulière.

 

 

Le centre ville se prépare à recevoir beaucoup de neige, la preuve regardez ces skieurs qui arpentent la ville.

 

 

Le retour vers notre point de départ se fait toujours sous le soleil.

 

La randonnée se termine à 13H30.

 

Merci aux organisatrices pour cette belle randonnée.

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA